Aller au contenu principal

Test de Spiderman: il nous pique et fait de nous ses acolytes

Est-ce qu’il peut faire une toile 

Bien sûr que non c’est un cochon…Ha pardon on ne parle pas de Spider-cochon ? Que faites-vous là alors ? Hum-Hum…d’accord…très intéressant. Vous voulez donc un article sur mon jugement impartial sur le jeu Spiderman sorti sur PS4.

Avez-vous préparé vos toiles et vos cosplays pour vous mettre dans l’ambiance de la lecture de ce palpitant, que dis-je, de ce petit bijou que je vais vous dévoiler ?ATTENTION !!! : Précision ultime, ceci ne sera pas un test comme vous pourriez le lire sur un site traditionnel de Jeux-Vidéo. Non ça sera un article à ma façon avec de l’humour, mon ressenti personnel et autres facéties en tout genre. Et oui désolé mais je ne suis pas une professionnelle, c’est juste moi et mon petit cœur qui écrivons (et optionnellement mes petits doigts).

Commençons l’aventure (é)toilée

C’est l’histoire d’un Peter Parker qui un jour se fait piquer vraiment bêtement par une bébé araignée. Et là tout d’un coup il peut faire « PSHIT-PSHIT » avec ses poignets, grimper aux rideaux (petit cochon va), se balancer de ciel en ciel (ne me demander pas à quoi il s’accroche car c’est l’un des mystères les plus mystérieux de la planète Terre).

Ce brave garçon vit avec sa tante May (Juin, Juillet, Août, enfin vous voyez quoi, c’est un mois la Madame). Dans le jeu elle travaille dans un centre d’aide sociale. Mais vous allez me dire « Où qu’il est oncle Ben’s ? » Je ne spoilerai pas mais demandez-vous juste qui c’est qui fait du riz maintenant. (Blague pas drôle BONJOUR)

Je vais vous donner en exclusivité mondiale l’emploi du temps d’une journée type de Spiderman :

1) Aider sa tante

2) Travailler pour le Docteur Octavius

3) Draguer désespérément Mary Jane Watson avec une lourdeur touchante

4) Sauver la veuve et l’orphelin des vilains méchants pas beaux

On ne peut pas dire qu’il se tourne les pouces le petit gars. Mais ne vous attendez pas à ce que je vous dévoile l’histoire du jeu car je ne le ferai pas. Tout le plaisir est justement dans la découverte de cette expérience vidéoludique. Je ne vais que partager mon point de vue global.

Pshit-Pshit

« POP-CORN, CHIPS, BOISSON » comme dirait l’ouvreuse

Vous voilà prêt, assis confortablement. Laissez-vous envahir par l’ambiance envoûtante qui arrive à vos yeux. Le décor est planté, New-York, lieu de tous les délits, est modélisée à la perfection. Vous prendrez grand plaisir à virevolter de building en building, à vous prendre en photo devant la Tour des Avengers, à faire des accolades gratifiantes aux fans de Spiderman et surtout et avant tout cela de péter des dents aux méchants.

Tient en parlant de ça notre bon ami araignée a dans ses poches de costume une bonne palanquée de gadgets qui vous donneront une sacrée dose d’excitation à malmener nos vieux scélérats connus de tous, tel que « Vautour », « Rhino », « Scorpion » ou encore « Electro » mais aussi plein d’autres de force et de taille différentes (et oui n’oubliez pas, il n’y a pas que la taille qui compte hein). Vous pourrez péter, roter…ha non pardon, je me suis trompé de jeu. Je recommence. Vous pourrez lancer des jets de toile, balancer du décor à tout va, désarmer la plèbe de New-York. Mais le meilleur c’est l’obtention au fur et à mesure de nouveaux costumes avec une capacité spéciale pour chacune d’elle que vous pourrez en suite mixer avec vos autres tenues qui sont plus que sympathiques. Mais pour ça je vous laisse le plaisir de la découverte.

Quant à ces costumes que vous débloquez, ils vous donneront l’envie de tous les essayer tellement vous vous trouverez classe dedans. Pour les obtenir, rien de plus simple, vous devrez accomplir diverses missions en tout genre qui vous feront gagner des jetons de différentes sortes. Vous passerez du nettoyage de base et des crimes de rue à l’attrapage de pigeons (oui vous avez vraiment que ça à foutre, du moins Spiderman, mais vous le contrôlez, donc c’est vous). Pour beaucoup ces missions peuvent être répétitives et sans doute inutiles pour certaines, mais pour ma part je trouve que ça donne un petit coup de Peps en plus et surtout ça vous fait visiter la ville de fond en comble et ça c’est le kiffe total.

Je ne vous parlerais pas des 2 mini-jeux à faire au labo du Docteur Octopus. Je ne trouve pas qu’ils soient d’une grande utilité publique, à part peut-être vous faire remuez les neurones dans tous les sens comme dans un grand-huit, de quoi vous retourner le cerveau (aïe bobo la tête).

Une petite pause entre 2 coups de toile

À trois c’est mieux

Après ça dépend dans quel domaine on se situe hein. Mais ici pas de keuchonceté, non non petits pervers. Ici on parle de switch entre trois personnages principaux de l’histoire. Vous incarnerez donc Spiderman (normal en même temps) et 2 autres personnages dont je garderais le secret pour vous laisser le plaisir de la découverte. Autant vous prendrez votre pied à incarner Peter Parker, autant prendre possession des 2 autres protagonistes vous paraîtra sans saveur car téléguidé de A à Z. Impossible de se promener librement dans la ville, vous pourrez juste aller tout droit dans cette partie de scénario. Malgré tout cela vous permettra de voir certaines parties de l’histoire d’un point de vue différent. À vous de vous faire votre propre opinion et de savourer quoi qu’il arrive.

Promenons nous dans la ville pendant que le loup ni est pas

Et la blaguounette là-dedans

Je mange ma chemise si du début à la fin vous ne rigolez pas. Donald Reignoux, la doublure de Spiderman, fait un travail excellent. Les jeux de mots sont là où il faut. Toujours le mot pour rire mais aussi cette justesse dans les passages plus sérieux.

Vous aurez aussi le plaisir d’entendre à la radio le cynisme de JJ Jameson. Qu’il est bon de l’entendre dire de la méchanceté infondée sur Spiderman même s’il est vrai qu’il détruit presque tout ce qu’il touche. J’espère vraiment que le Maire de New-York a de très bonnes assurances parce que sinon adieu les pépètes.

Les Mondiaux de contorsionniste sont ouverts 

Tissons notre toile

En résumé, installé de façon très classe dans votre fauteuil/canapé/chaise en bois/tabouret ou autres, vous allez assister à une expérience cinématographique de haut niveau. Il vous sera difficile de lâcher votre manette tellement ce jeu est prenant. Alors malgré quelques défauts que je trouve pour ma part très légers, je n’ai qu’une chose à vous dire « FONCEZ SUR CE BIJOU »

Venez kiffer la vibe avec Spidey

Et si on résumait tout ça

Les + :
Vous incarnez Spiderman, que demander de plus
Plus besoin d’aller au ciné, vous avez un film à la maison
Des doublages de très grande qualité

Les – :
2 mini-jeux pas forcément utiles
Des missions secondaires qui peuvent paraître redondantes
Des personnages secondaires pas assez exploités

. Editeur/Développeur : Insomniac Games/Sony Interactive Entertainement

. Genre : Action/Aventure

. Plateforme : Playstation 4

Ma note : 18/20
Cet article vous a été écrit par Gameuse Extraterrestre 👽

2 Comments »

  1. Merci pour l’article ! Il ne me reste plus qu’à récupérer une PS4 !
    Petite question : tu parles de la tour des Avengers, est-ce que ce jeu se place dans les films Marvel ou est-ce que c’est un nouveau reboot ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nana Coubo

~ Le petit monde de Nana Coubo ~

The Augmented Post

Parlons vrai. Parlons augmenté.

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

Take This Game

Et si la vie était un jeu ?

Hauntya's room

Blog de découvertes en littérature, jeu vidéo, séries...

%d blogueurs aiment cette page :