Aller au contenu principal

Test de L.A Noire ou l’art de porter un Borsalino

Ambiance Gangsta

Vous aimez ces vieux films où l’on peut retrouver dans son lit une tête de cheval (vous êtes vraiment des gens bizarres quand même), où les mafiosos ont un charisme qui ferait chavirer le cœur de bien des ménagères (et là vous n’êtes pas difficiles du tout), où l’alcool, la drogue et les filles coulent à flot (là vous aimez jouer le danger, il n’y a plus de doute). Et bien dans la vie il n’y a pas que les films bien au contraire, il y a aussi les jeux-vidéos qui eux vous permettent de prendre possession de ces choses que vous aimez ou que vous aimeriez découvrir. Et oui, grâce à ça pas besoin d’aller dans un bal déguisé en flic pour ressentir ces sensations. Non, vous avez juste à allumer votre console et laisser faire le reste et là la magie opère. Pas besoin d’une bonne fée qui secouerait sa baguette magique en vous foutant de la poussière dans les yeux quand vous avez des gens qui mettent leur talent à votre service.
Donc préparez-vous à lire mon petit article qui vous donnera l’envie d’y jouer (ou pas) pour vous faire votre propre avis par la suite sur un jeu qui à mes yeux vaut vraiment le détour.

Ce charisme de fou

L’après-guerre

Vous atterrissez en 1947 (et pas grâce à une Delorean) dans la peau de Cole Phelps (peut-être l’arrière-grand-père de Jim Phelps de Mission Impossible, allez savoir). Pendant la guerre, vous étiez un lieutenant de la Marine respecté et même décoré (pas comme un sapin de Noël, je précise) de la Silver Star et on va pas se mentir que ça claque grave sur une cheminée pour se la péter auprès de ses potes. Mais cette période aura marqué aussi la mémoire de notre héros en lui laissant beaucoup de séquelles. Revenu dans une Los Angeles elle aussi traumatisée par tous ces événements et bien d’autres choses qui font frémir les petits vieux qui ne peuvent plus paisiblement balancer des morceaux de pain aux oiseaux pour qu’ils s’étouffent, Cole décide de continuer à servir son pays en entrant dans la Police. Mais comme tout nouvel arrivant, vous serez affecté à de basses besognes au début (il n’y a pas de sot métier comme diraient les anciens) qui vous feront monter en grade au fur et à mesure.
Ici la cité des anges est propulsée dans un monde bien sombre, où les gangsters ont pris les rênes de la ville et font régner leur loi, qui est bien loin d’être celle émise par la Police (que des vilains garçons moi je vous le dis).
Donc il va falloir vous remonter les manches, activer vos neurones et entrer dans le bain (mais vous pouvez rester habillés quand même car vous ne serez pas mouillés je vous le promets) pour mettre tout ce beau monde derrière les barreaux et ainsi restaurer la paix et la tranquillité des habitants de L.A.

Police, les mains en l’air

Mise en bouche

La Team Bondi (non ce ne sont pas des kangourous) secondée par nos amis de chez Rockstar Games nous offre ici une parfaite interprétation d’une Los Angeles des années 40 dévastée par les effets de la guerre, de la drogue, de l’alcool et j’en passe et des meilleures. On sera intégralement immergé dans ce film noir…oups pardon je voulais dire dans ce jeu noir inspiré sans nul doute par des grands polars et qu’est-ce qu’on aime ça, sérieux. Tout y est retranscrit à la perfection même si par moment on peut avoir quelques mauvais effets en arrière-plan, un peu de cliping par-ci, un peu de rigidité par là. Mais ce qui est le plus époustouflant pour l’époque (jeu de 2011) c’est l’expression des visages qui sont modélisés grâce au réalisme anthropomorphique (qui sait qui invente ces mots à rallonge, sérieux) d’acteurs bien connus que vous prendrez plaisir à essayer de reconnaître tout le long du jeu. Vous les avez forcément vus dans beaucoup de films donc n’hésitez pas à vous lancer un petit défi de tous les trouver.
Parlons-en justement des effets de visage. Il va falloir ouvrir l’œil et le bon (celui du milieu peut être) car c’est grâce à eux et à votre flair de fin limer (waouf-waouf) que vous pourrez résoudre vos affaires. Ils seront un bon indicateur pour savoir si vos suspects mentent ou pas. Si vous ratez une expression de visage et bien ATTENTION car ça pourrait vous faire passer à côté de la résolution de vos dossiers de crimes. Et oui pendant les périodes d’interrogatoires vous aurez trois options de réponses, soit croire votre suspect, soit douter de lui ou encore l’accuser de mensonge. Il va falloir affuter votre œil (pas avec un couteau hein) et regarder chaque déglutition (croisons les doigts pour qu’ils ne rotent pas), chaque regard qui part en cacahuète (si ils louchent, on est pas dans la merde) ou autre. Donc restez bien éveillés surtout (et une bonne tasse de café pour la table 12).
Mais il n’y a pas que ça, il va falloir mettre genou à terre (pas pour une demande en mariage) et scruter chaque endroit à la recherche d’indices qui vous permettront de faire des liens entre chaque chose et ainsi vous rapprocher un peu plus de la solution. Chaque indice est essentiel si on met de côté bien-sûr les cadavres de bières et paquets de cigarettes que vous trouverez et qui auront été laissés par des meurtriers de l’écologie (des gros dégueulasses, les gens). Vous pourrez trouver une tache de sang que la femme de ménage n’aura pas eu le temps de nettoyer dans rue (elle fait vraiment mal son travail), des débris de verres dans lesquels il ne faudra pas marcher pieds nus sous peine d’avoir bobo aux petons et bien d’autres. Le jeu vous aidera grandement en faisant vibrer votre manette (ceci n’est pas un vibro donc on ne met la manette où je pense) et en émettant une petite musique sympathique quand vous aurez tout trouvé. Pouvons-nous parler d’assistanat ? Oui et non car vous avez la possibilité de désactiver ces deux options et ainsi être encore plus en immersion, car oui dans la vraie vie les policiers ne vibrent pas quand ils trouvent des indices.
Notez que tout indice trouvé, suspect dévoilé ou lieu à visiter seront notés dans votre petit carnet de Lieutenant. Tout cela vous permettra d’y voir plus clair et ainsi remettre tout en ordre dans votre cerveau car vous y aurez accès à n’importe quel moment quand vous en aurez besoin car je sais que parfois vous avez la mémoire qui déraille.

Le petit carnet sera votre meilleur coéquipier

Mais tout le jeu ne se résume pas à ça, vous aurez aussi des courses poursuites à faire, que ce soit à pied ou en voiture. Mais là encore il n’y a rien de compliqué car le jeu vous « guide » pour que vous ne perdiez pas votre vilain pas beau de vue. Il va falloir soit juste matraquer votre bouton ou rester le doigt sur la cachette.
Nous sommes ici face à un GTA-Like/Aventure, en monde ouvert avec carte à l’appui pour vous repérer et ainsi vous permettre de visiter la ville de fond en comble. Est-ce vraiment nécessaire quand des enquêtes envahissent votre esprit et que vous n’avez en tête que l’envie de les résoudre ? Bah oui vous avez le sérieux d’un flic maintenant, pas le temps de regarder les badauds passer ou les nuages qui défilent dans le ciel (oui c’est mieux je sais). De plus vous serez souvent interrompus par des appels radio qui vous feront part de petits délits qui se passent dans le secteur où vous trainez telle une âme en peine, car oui l’agent Phelps est vital. C’est à croire que vous êtes la seule voiture qui passe par là pile-poil à ce moment-là. On peut trouver ça lassant surtout quand votre but premier est de partir vers un lieu de crime et qu’on vous fait faire un détour à la place. Après je précise que vous n’êtes pas obligés d’y aller à chaque fois, c’est à votre bon vouloir.
Qui dit Flic VS Voyou dit gunfight et pour ma part je trouve que c’est des bons petits moments du jeu qui permettent de laisser parler le flingue plutôt que la langue et le stylo. Quel pur moment de délice quand la balle hôte la vie à un brigand qui vous cherchait un peu trop des poux sur la tête. Alors oui certes, on n’est pas dans un pur jeu de dézingage armes au poing mais je le trouve plus qu’acceptable pour ma part.

Il va falloir faire parler la poudre

Mon avis personnel que vous attendez tous

Si ce jeu était une vraie pépite, je la déterrerais pour l’exposer dans un musée tout comme le ferait Indiana Jones, fouet sur la tête et chapeau dans la main… ou c’est l’inverse, je ne sais plus, c’est vous qui décidez. J’ai tout aimé, que ce soit l’ambiance, les personnages avec chacun leur histoire hors du commun, les musiques très Jazz de cette époque, le côté Polar qui est retranscrit à la perfection. Là où beaucoup de personnes pourraient trouver certaines phases un peu longues j’ai pour ma part pris beaucoup de plaisir sur chaque point des enquêtes, que ce soit la recherche d’indices, les interrogatoires et autres parallèles au jeu. Je pense qu’ils ont pris des risques mais ont aussi voulu nous ancrer jusqu’au bout dans la vraie vie d’un flic car pour info une enquête ne se résout pas en un claquement de doigts comme le ferait Mimi Mathy (clac-clac… heu non, ça ne fonctionne vraiment pas).
Donc enfilez votre costume trois pièces, astiquez votre arme avec de l’huile de coude, mettez votre cerveau en mode ON, préparez-vous même un whisky pour être vraiment dans l’ambiance et laissez-vous envahir par la noirceur de ce jeu qui vous donnera l’envie de remonter le temps grâce à une Delorean uniquement pour ressentir cette atmosphère dans la vraie vie et peut être même rencontrer Al Capone, qui sait.

Être ou ne pas être?

Oui ou non?

Les + :
Fait fonctionner vos neurones et ça, c’est pas du luxe
Ambiance de vieux polar retranscrite tout comme il faut
Des personnages qui tiendront une place à part dans votre cœur

Les- :
Une linéarité qui peut déranger
Des graphismes qui peuvent poser problème

. Editeur/Développeur : Rockstar Games/Team Bondi

. Genre : Action/Aventure

. Plateformes : Playstation 3 et 4/Xbox 360 et One/Nintendo Switch/PC

Ma note : 18/20
Cet article vous a été écrit par Gameuse Extraterrestre 👽

2 Comments »

  1. C’est le premier article que je découvre de toi, et je dois dire que c’était assez agréable à lire ! Quel plaisir de voir quelqu’un avec un humour aussi vaseux que le mien ahahah ! Je n’ai jamais joué au jeu et dans l’immédiat je dois dire qu’il ne m’attirait pas de fou. Pour le coup je suis intrigué et peut être me laisserais-je tenter … L’époque à laquelle se passe le jeu est juste un frein à mes yeux, dans le sens où elle ne m’attire pas. (Tout comme l’époque à laquelle se déroulait a Plague Tale Innocence ne m’attirait et ça ne l’a pas empêché d’être mon plus gros coup de cœur.) Merci à toi pour ton article, on sent à travers tes mots que le jeu t’as vraiment plu, un texte passionné est de loin ce qu’il y’a de plus plaisant qui plus est quand on parle de jeu vidéo. Je vais checker ce que tu as pu écrire jusqu’à présent, à la recherche de jeu qui aurait pu me passer sous la main, à bientôt !
    Ju’

    Aimé par 1 personne

    • Merci à toi pour ton retour qui me fait chaud au cœur. Oui j’ai vraiment aimé ce jeu qui a tout pour plaire. Après ne t’arrête pas forcément à l’époque du jeu et tente, qui sait tu y prendras du plaisir.
      Je te souhaite une bonne lecture pour le reste de mes articles 😊

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nana Coubo

~ Le petit monde de Nana Coubo ~

The Augmented Post

Parlons vrai. Parlons augmenté.

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

Take This Game

Et si la vie était un jeu ?

Hauntya's room

Blog de découvertes en littérature, jeu vidéo, séries...

%d blogueurs aiment cette page :