Aller au contenu principal

Test de Commandos 2 HD Remaster & Praetorians HD Remaster (Double Pack)

Version Test fournie par Koch Media sur PS4

Merci à eux pour leur gentilesse

Retour vers le futur

Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Cette époque où l’on jouait sur des PC avec des gros écrans qui prenaient les trois quarts de votre bureau mais pourtant avec un écran minuscule ou l’on devait limite utiliser une loupe  et une tour qu’il fallait démarrer avec un vélo relié à une roue électrique (je vais trop loin c’est ça ?).

Ici, vous n’aurez pas besoin de cet attirail de l’enfer mais juste d’une simple PS4 sur laquelle j’ai testé ces deux titres.

Nous voilà donc parti sur l’exploration de deux époques différentes où vous pourrez changer de profession comme on change l’ampoule d’un lustre en verre (avec délicatesse).

Pour vous mettre dans le bain (pas trop chaud pour pas vous ébouillantez)

Mère Gameuse, raconte-nous des histoires

Commandos 2 : Vous voilà propulsé grâce à votre console au temps de la Seconde Guerre Mondiale où vous allez prendre le contrôle (tel Dieu… Mouahaha) d’un groupe de commandos (le titre était quand même un sacré indice). Chaque membre de votre team aura ses propres talents qu’il faudra utiliser à bon escient. Que ce soit le voleur qui vole (non, ce n’est pas vrai), le béret vert qui porte un béret vert (dis moi pas que c’est pas vrai), le plongeur qui plonge (sans déconner) et j’en passe et des meilleures, ils vous seront tous d’une grande utilité chacun à leur façon. Donc laissez-vous porter pour 10 missions de stratégie à l’état pure.

Praetorians : Lui vous fera voyager à l’époque de la Rome Antique sous le commandement de Titus Labienus pour étendre l’influence de Rome et son César (pas le chien de la pub) adoré. Vous y contrôlerez différentes sortes de soldats, que ce soit des archers pour les attaques à distances, des lanciers qui seront d’une efficacité Hulkienne dans une position à genoux (préparez les pansements) avec leurs lances en avant (vraiment bizarre ces phrases je vous jure) ou autres et tout cela dans 20 missions (y a de quoi faire, Simone) et même affronter un ami pour enfin décider qui de vous deux sera le plus grand guerrier (si vous en avez, sinon prenez un Curly).

Deux univers, un même pari, réussi ou pas ?

Nous sommes à une époque où le Remaster fait fureur, on le fait à toutes les sauces (même béarnaise, trois poivres ou autre, si si je vous jure) et on prend plaisir à retrouver ces deux jeux surtout pour moi qui ai fait tous les Commandos (je suis une vieille en même temps je vous rappelle). On ressent qu’un « effort » a été fait côté graphismes mais ce n’est pas non plus le Nirvana quand on sait que de nos jours on peut faire encore mieux surtout sur certaines cinématiques (coucou Praetorians). Mais pourquoi bouderais-je mon plaisir sur ces merveilles ?

RHALALALA, la maniabilité mes amis, elle m’attriste tellement avec une jouabilité à la manette qui est une vraie catastrophe, surtout pour Commandos 2 qui demande un minimum de finesse. Ici la caméra est juste horrible à diriger et vous ne pouvez lui faire faire que quatre angles de visions et la transition entre les passages des personnages ou tout simplement faire une action pourrait devenir un véritable calvaire à se tromper de bouton toutes les trente secondes. Notons quand même que tout est très bien expliqué mais c’est peut-être trop, surtout quand on sait comment c’était fluide sur PC.

Praetorians quant à lui jouit (non, bande de keuchons) d’une maniabilité plus simple qui vous fera prendre plus de plaisir à y jouer sur console. Les animations on l’air de sortir d’un autre temps (l’époque des dinosaures sans doute) mais passer ça, vous voyez le potentiel du jeu avec ses différentes subtilités en matière de stratégie. Il va falloir mettre votre cerveau en surchauffe et utiliser vos troupes et surtout vos éclaireurs de la meilleure des façons. Ne pensez pas foncer la tête baissée car vous risqueriez de vous faire une giga bosse sous votre cuir chevelu. Ici il va falloir réfléchir et vraiment se la jouer stratégique et c’est de là que provient tout le plaisir de la chose. Ici vos bases ne seront votre que quand vous aurez envahis des villages pour y mettre vos petites affaires et ainsi pouvoir recruter de nouvelles forces de frappes. Et à vous la construction d’armes, de ponts et de réparations (votre marteau va faire des étincelles et vos mains seront pleines d’ampoules mais c’est pour la bonne cause).

Conclusionnisme

Commandos 2 HD Remaster & Praetorians HD Remaster seront plus destinés à un public de connaisseurs n’ayant pas la hantise de jouer à la manette juste pour revivre cette bonne vieille époque d’un autre temps. Si vous êtes un novice pourquoi ne pas tenter l’expérience pour voir ça de votre œil aguerrit même si je conseillerais mille fois plus d’y jouer sur PC car bien plus maniable pour les deux.

Les +Les –
Pour les nostalgiquesUne maniabilité pas optimale pour une manette
De bons doublages pour Commandos 2Des Remasters qui auraient demandé plus de travail

. Editeur/Développeur : Kalypso Media/Yippee! Entertainement/Ralylight Games et Torus Games

. Genre : Stratégie/Tactique en temps réel

. Plateformes: PS4/Xbox One

Ma Note : 12/20
Cet article vous a été écrit par Gameuse Extraterrestre 👽

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nana Coubo

~ Le petit monde de Nana Coubo ~

The Augmented Post

Parlons vrai. Parlons augmenté.

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

Take This Game

Et si la vie était un jeu ?

Hauntya's room

Blog de découvertes en littérature, jeu vidéo, séries...

%d blogueurs aiment cette page :