Aller au contenu principal

Test Destroy All Humans : Vous allez adorer l’anale

E.T téléphone maison

Comme chaque être humain normalement constitué qui dérive au gré de leurs vents anaux sur cette boule de pétanque qui pourrait même se considérer comme le cochonou…heu le cochonnet de l’espace, vous savez tous pertinemment que la personne qui est derrière ce déguisement en peau d’humain (qu’il a fallut liquéfier dans de la gelée à la groseille avant tout) est bien entendu votre humble Impératrice Extraterrestre dans toute sa splendeur (non arrêtez de lancer des pétales de rose sur mon passage, ça pue un peu beaucoup quand même). J’espère que pour lire cet article vous avez préparé des offrandes dignes de ma prestance, tel un panier de petits papillons multicolores assaisonnés à la sauce chocolat. Je tiens à préciser que les aliens, en particulier moi, n’avons en aucun cas la grosse tête, non c’est juste nos pouvoirs psychiques pour contrôler vos petits esprits de terriens bien primitifs.

Mais bon je m’égare sur la supériorité de notre espèce, le sujet principal est avant tout le jeu que je vais prendre plaisir à vous sonder analement (et peut être plus qui sait, si vous en redemandez petits coquins) : Destroy All Humans. Voici encore un remake d’un jeu auquel je n’ai hélas pas joué à l’époque et je sais que c’est une honte que je devrai porter sur mes épaules telle une poule sur un mur qui picoterait du pain dur. Rater un compatriote de cette grandeur ne méritait pas ça, je serais donc écartelée sur la place publique me dit-on dans mon oreillette galactique, mais après cette lecture… Si on a le temps, bien sûr, ne nous emballons pas (sifflote en s’éloignant les mains dans les poches).

Préparez donc vos soucoupes volantes et décollage vers l’infini et au-delà.

Rejoignez l’alliance des Extraterrestres complétement déjantés

L’attaque du clone

Votre rêve le plus cher va enfin se réaliser en entrant dans le corps (non pas de cette façon-là, bande de pervers) de Crypto-137 un « gentil » petit extraterrestre qui vient rendre visite à une Amérique des années 50 (oui, il n’a pas une machine à voyager dans le temps, vraiment pas à la pointe de la technologie, le petit) qui a fait disparaître son frère Crypto-136 (il va falloir appeler « Perdu de vue » au bout d’un moment, je crois bien). Pox (mousse, c’est bien plus malin pour se laver les mains) son mentor va donc l’envoyer sur Terre pour en apprendre plus mais aussi et avant tout récupérer de l’ADN pour sauver le bon peuple Furon qui, on ne va pas se mentir, part en vrille avec ses clones de bas étage qui sont de plus en plus de qualité médiocre (NNNNOOONNNNN Crypton pas la sonde anale, NOOOONNNNN)

Notre alien qui n’a rien du héros en culotte courte et collants moulants ses boules extraterrestres va se faire un malin plaisir de mener ses investigations en détruisant tout ce qu’il peut au passage et pourquoi pas en même temps asservir l’espèce humaine par la même occasion ou du moins ce qu’il va en rester.

Crypto-137 Maître du Monde

La vérité est ailleurs

Il y a les films de série B qui sont là pour divertir par leur absurdité et il y a les jeux dans le même style qui sont présents pour amuser le bon geek terrien. Ici tout est poussé au maximum sur la bêtise et le comportement stupide des américains des années 50, à la limite du bouseux sorti de sa cambrousse pour se décrotter le nez. On tourne en dérision la crédulité du terrien de base croyant tout et n’importe quoi tant que ça provient d’un politicien, d’un militaire ou des journaux. Ils en sont à croire que vous n’êtes en aucun cas un petit homme gris (et faite bien attention surtout de ne pas dire qu’il est vert sous peine d’une extraction de votre cerveau façon feu d’artifice) mais que vous êtes un vilain méchant pas beau communiste venu envahir cette Amérique pas très fut’ fut’. Et sans déconner bordel de c*l anal, ce jeu est juste un pur délire de rire du début à la fin, avec des dialogues qui sont dignes qu’on leur décerne un Oscar. Crypto est juste l’anti-héros qu’on adore détester… en fait pas du tout, je l’aime trop avec ses gros yeux globuleux, son petit corps de crevette séchée et sa tête disproportionnée (je m’égare là je crois bien).

Cours Forrest Couuuuurrrrssss

David Vincent n’aurait pas été à la noce

Que serait une bonne invasion sans les armes qui vont avec ? Mais ici notre extraterrestre adoré n’aura que besoin que de son blaster qui a de multiples fonctions, de la sonde anale (quel plaisir de passer par là… heu vous venez de lire ce que je viens d’écrire ? Faites donc comme si cette phrase n’avait jamais existé) en passant par un lanceur de boules de feu qui ferait dorer des chamallows bien comme il faut. Même vous, vous prendrez un malin plaisir à faire souffrir les humains, votre côté diabolique va ressortir tout seul, vous allez voir. En dehors de cela vous aurez aussi droit à des pouvoirs télékinésies qui vous permettront de soulever vaches, humains pour les faire se rencontrer de très près, mais il n’y a pas que ça qui pourra léviter et vous allez pouvoir vous défouler comme il faut. Pour passer incognito dans la foule vous pourrez prendre l’apparence de ces humains sans cerveau (mais chut ça reste entre nous) et ainsi passer inaperçu pour accomplir vos missions avec plus de « civilité » mais gare à vous si vous vous faites prendre en pleine métamorphose, vous risqueriez d’entendre les balles siffler près de vos oreilles d’alien. Mais en aucun mon intérêt de vous spoiler et je vais vous laisser le plaisir indécent de découvrir toutes les autres petites merveilles que vous avez à votre service.

Pas de soucoupe volante, pas d’extraterrestre. Elle sera votre fidèle alliée dans la destruction de votre environnement qui aura bien besoin d’une nouvelle beauté après votre passage. Elle aussi est armée comme il faut avec de quoi vous faire plaisir dans la démolition en bonne et due forme des bâtiments qui entourent votre douce prestance avec une petite jouissance toute particulière pour une petite explosion façon mini-bombe nucléaire (KABOUM…Non je ne suis pas sadique, point du tout, vous me connaissez à force).

Grâce à l’ADN que vous aurez récolté au fur et à mesure, comme on ramasse du blé dans un champ de cactus, vous pourrez améliorer tout ce petit arsenal alien pour en faire des armes de destruction massive capables de vous rendre limite invincible. Oui vous restez un extraterrestre vous n’êtes pas éternel, ne rêvez pas trop. Je vous conseille même par moment de mourir exprès pour lire mes articles qui sont juste hilarants.

Pour devenir le Terminator Extraterrestre

Ne joue pas avec le gameplay ou je te zappe

Il sera plaisant de déplacer notre bon vieux Crypto, une belle fluidité accompagnera ses mouvements avec des petits coups de boost bien placés qui seront agréablement utiles dans certaines occasions. Une roue sélective vous permettra un accès à votre inventaire mais qui pour ma part n’a pas été spécialement ergonomique même s’il ne faut pas être le dernier des demeurés pour s’en servir (qui a dit que j’étais bête ?), tout comme la sonde anale qui n’utilise pourtant qu’une touche et a un peu de mal à se déclencher, en tout cas le temps qu’on ne comprenne le truc (en plumes…oups je m’égare dans la musique). Le système est aussi un peu approximatif et ne visera pas forcement l’objet que vous souhaitez mais plutôt son comparse qui sera trois mètres plus loin. Un peu déroutant au début mais à la longue j’ai envie de dire qu’on vit avec tout comme on arrive à vivre avec quatre poils au nez qui se battraient en duel (je sais c’est beau ce que je dis).

Il en est de même pour la conduite de la soucoupe, j’aurais bien aimé que Pox, notre grand manitou, la fasse plus légère avec une maniabilité plus fluide (je vais devoir repasser mon permis OVNI vu comment c’est barré).

Tout cela vous fera évoluer dans une vingtaine de missions qui auront leur style propre (car oui ça a été récuré), que ce soit la destruction, la protection, l’enlèvement, la découverte… On pourrait parler de répétitivité mais je trouve que tout cela est amené subtilement et fait très bien son job. Vous pourrez par la suite revenir dans les lieux visités où on peut aller gambader la fleur coincée entre deux dents en simple visiteur venu d’ailleurs mais avec des petits défis annexes qui rallongeront le plaisir de la jouissance et votre bonne humeur avec la capture de quelques bovidés, de courses, de cassage de tout façon puzzle pour tout reconstruire.

Explosez tout je vous dis, faites vous plaisir petits coquinous

A la fin il n’en restera qu’un

Malgré n’avoir jamais joué au jeu d’origine, je peux affirmer haut et fort que ce remake est de grande qualité et je ne dis cela en aucun cas car il met en scène un de mes compatriotes. Nous avons une histoire bien écrite avec une difficulté ni trop basse ni trop élevée (à part peut-être un certain boss qui fera de vous des fous psychopathes), des décors colorés qu’on prend plaisir à arpenter et peuplé d’américains en tout genre. A part dans les cinématiques Crypto ne discutera pas trop et fera plus marcher son blaster que sa langue (les beaux discours on s’en fout après tout, on veut extraire du cerveau, nous). Alors si vous avez besoin d’une bonne dose d’humour et surtout de détruire tout et n’importe quoi, c’est juste la bonne carte à sortir de votre manche. Donc plus d’hésitation pour ce titre qui mérite toute votre attention, pauvre Terrien et je dirais même soyez fiers et chanceux de pouvoir y jouer (MOUHAHAHA).

Les +Les –
Le rêve de tout humain: être un ExtraterrestreUne maniabilité pas folichon par moment
On détruit tout sur notre passageUne petite difficulté à la fin qui fait péter des câbles
Une sonde anale, on ne peut pas dire non

. Editeur/Développeur : THQ Nordic/Black Forest Games

. Genre : Action/Aventure

. Plateformes : PC/PS4/XboxOne

Note : 4.5 sur 5.

Cet article vous a été écrit par Gameuse Extraterrestre 👽

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nana Coubo

~ Le petit monde de Nana Coubo ~

The Augmented Post

Parlons vrai. Parlons augmenté.

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

Take This Game

Et si la vie était un jeu ?

Hauntya's room

Blog de découvertes en littérature, jeu vidéo, séries...

%d blogueurs aiment cette page :