Aller au contenu principal

[Test] Seasons After Fall : Renard qui s’en dédit

Un huitième soleil s’est levé sur ce jour où il ne fait pas nuit, j’ouvre mes yeux encore collés par ces petits cacas d’œil qui ne sont d’aucune élégance. Après moultes péripéties, énigmes et aventures en tous genres que nous prodigue la vie me voilà enfin installée devant ma TV avec ma manette en main. Mon esprit est brumeux comme une tempête de sable provoquée par le pet d’un dromadaire n’ayant pas digéré son troisième tas de broussailles broussailleuses : à quoi vais-je bien pouvoir jouer pour augmenter le niveau d’agilité de mes doigts ainsi que celui de l’intelligence des quelques neurones qu’il me reste ?

Et là apparaît sous mon regard hagard (aucun rapport avec l’agar-agar) un Seasons After Fall téléchargé depuis un moment mais hélas enfoui sur une nuée d’autres jeux. Mais maintenant je n’ai plus d’excuse et je vais pouvoir rattraper ma faute d’avoir laissé de côté ce jeu qui part la suite me fera comprendre (et je le savais déjà) qu’il n’y a pas que les « AAA » dans la vie.

J’entends l’Ours, le Renard et la Graine

Comme chacun le sait on fait des bébés en mettant une petite graine dans la fleur de la gentille madame…Houlà je m’emporte dans un cours de science/botanique, va falloir que je me calme. Mais mine de rien ce que je dis n’est pas con (oui je suis intelligente malgré toute la bêtise qui m’habite) car le jeu débute sur une scène qui déboussole. Vous êtes une petite graine lumineuse qui tente tant bien que mal de rejoindre la sortie. Expulsée de la Terre Mère, une voix va venir vous taper la discute…Je précise que non vous n’êtes pas fous et que cette voix n’est pas que dans votre tête (pour toutes les autres en tout cas je vous laisse régler ça avec une réunion des « Gens bizarres anonymes »). Mais qui est-elle ? Que veut-elle ? Sait-elle faire du jonglage avec cinq cacahuètes en se tenant sur son cheveu droit ? Que des questions qui auront bien entendu leurs réponses. Mais pour le moment, telle une marionnettiste, elle vous demande de prendre possession d’un beau petit renard roux qui passait par là pour pouvoir accomplir les tâches (pas ménagères) que cette voix vous assignera. Et oui, même un animal poilu du cul peut avoir une destinée et accomplir de grandes choses, donc mettez-vous sur vos quatre pattes et courez vers votre nouvelle aventure.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Alors vous n’êtes certes pas un humain piqué par une araignée mais vous êtes mieux encore, vous êtes un renard envahit par une boule éclairée grâce à une ampoule écologique (si si je vous jure que c’est vrai). Si de base vous pensez être lourd comme un éléphant dans un marécage et bien c’est tout à fait normal. Malgré son pas athlétique on peut trouver que Goupil (doux nom de votre renard) n’a pas non plus la gouache d’une panthère. C’est comme si on jouait en mode ralenti mais après tout pourquoi se presser quand on peut ainsi profiter pleinement des paysages, point sur lequel je reviendrai un peu plus tard. En attendant notre bon Renard peut sauter avec une approximation qui peut vous faire rater quelques plateformes mais rien de bien grave car prenez bonne note qu’ici vous ne pouvez en aucun cas mourir suite à une erreur de calibrage de vos gestes. Autre faculté innée chez l’animal à poil roux, vous aurez aussi la joie de japper ce qui vous permettra de communiquer avec ce qui vous entoure, esprits, herbes, marijuana (fête du slip moi je vous le dit).

L’histoire avance et vous obtiendrez aussi le pouvoir de changer les Saisons et c’est là tout l’intérêt de la chose. Grâce à ce don, vous allez pouvoir modifier à votre gré l’environnement qui vous entoure et tel Dieu, à vous la domination du monde MOUHAHAHAHA … Heu désolé quelqu’un d’autre à pris le contrôle de mon corps, je ne suis en aucun cas l’autrice de ces mots (c’est bon tout le monde y croit ?). Le but de modifier les saisons c’est de faire évoluer la nature selon vos désirs et surtout vos besoins. A vous la découverte de l’utilité du passage de l’été ensoleillé à l’automne feuillu en passant par l’hiver neigeux et son printemps…printanier (oui bah je n’ai pas toujours d’inspiration désolée) car je ne dirai rien même sous la torture d’une mallette pleine d’argent (quoi que…).

Progressant à votre rythme dans le jeu vous pourrez constater la beauté des décors qui s’offrent à vous, on notera une palette de couleurs qui mettra des paillettes dans votre vie avec l’évolution des saisons qui feront changer totalement ce qui vous entoure. Des couleurs chatoyantes pour les moments chauds (cacao, chaud chaud chocolat) et des nuances plus marronées/bleues (question existentielle en se demandant s’il est possible de dire ce mot ?) pour les jours où on préfère rester sous un bon plaid. Par moments, je me croyais même dans un tableau d’impressionniste, dieu que c’est beau.

Mais bon on ne va pas passer sa vie à mater les décors parce que mine de rien il va falloir se retrousser les manches et mettre son cerveau au service des énigmes nombreuses qui ont été parsemées ici et là pour votre plus grand bonheur ou pas…oui oui je m’explique ne vous inquiétez pas. Alors oui, le jeu est beau, même magnifique, les niveaux sont très bien construits mais ce que je reproche au jeu c’est hélas de nous faire faire des allers-retours incessants sans vraiment jamais savoir où aller. On avance à tatillon et pour preuve, je suis restée bloquée sur un passage tout con alors que j’avais juste oublié de faire un truc dans une zone plus loin. Le jeu nous aiguille bien mais pas assez bien à mon goût et le manque de carte a été un vrai handicap pour moi qui est le sens de l’orientation d’un GPS qui n’aurait pas été mis à jour depuis vingt ans.

Malgré ces quelques points négatifs on pourra noter un doublage plus que parfait, coucou Adeline Chetail, doubleuse entre autres d’Ellie dans The Last Of Us (non je ne rougis pas du tout, vous mentez). Elle sait à la perfection nous faire rentrer dans le jeu en douceur avec une bonne dose d’humour qui vous donnera l’envie de devenir « Sa Meilleure Amie » (merci Lorie mais tu peux sortir). Et pour la bande son ça sera juste une douce mélodie empreinte de sons orchestraux ajustés avec des bruitages vous faisant entrer en totale immersion dans ce monde merveilleux.

Seasons After Fall vous fera aussi entrer dans un monde plein de poésie, là où notre esprit se laisse s’échapper vers d’autres contrées pleine de nature et de douceur.

Je conclusione en vous disant simplement : Vous aimez ce qui est beau, mignon, ainsi que des musiques dignes de vos douces oreilles et avec une véritable ode à la nature qui mine de rien fait poser pas mal de questions. Et bien entendez le jappement du Renard et laissez vous attendrir par ce jeu pas parfait mais qu’on aime avec notre âme.

Editeur/Développeur : Focus Home Interactive/Swing Swing Submarine

Genre : Plateforme/Réflexion

Plateformes : Xbox/PS4/PC

Note : 4 sur 5.

Cet article vous a été écrit par Gameuse Extraterrestre 👽

4 Comments »

  1. Seasons after fall est un vrai petit bonheur à découvrir, et ça fait plaisir de le revoir sous ta plume si originale ! Je te rejoins totalement pour l’émerveillement graphiques, mais pas que, j’ai aussi le sens d’un GPS pas remis à jour depuis des années ! Mais malgré tout, c’était un vraie balade dépaysante avec ces paysages au gré des saisons, pour une histoire aussi poétique et douce.

    Aimé par 1 personne

    • Je suis heureuse si j’ai réussi à te faire revivre un petit bout de ce jeu par les mots. Ce jeu est une petite perle qui mérite mille fois d’être connu

      Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que c’était un bon petit jeu indépendant, dont tu parles – sans surprise – très bien. Et c’est vrai aussi que les allers retours et certains passages m’avaient frustrée, ce qui fait que ce n’est pas non plus l’un de mes favoris. Alors, je sais que tu cherchais des jeux indépendants, à un moment. Je ne sais pas si c’est encore d’actualité mais voici ceux que j’aime beaucoup et que tu pourrais tenter : Si tu aimes les balades sur les plages ou en bateaux, je peux te conseiller Sea of Solitude et Rime, qui racontent de jolies histoires de façon assez mélancolique. Si tu aimes le challenge, je peux te proposer Inside, Limbo et Little Nightamres, mais pas sûre que tu aies aimé ? Dans le même style graphique (mais plus simple), on trouve Shady Part of Me, qui a un joli sous-texte. On passe à autre chose car The Council est un point n click narratif assez passionnant. Dans le genre (très) narratif, on a aussi Edith Finch (en vue FPS). Je peux aussi te proposer Arise qui est juste indescriptible mais un coup de cœur de ouf. Pour continuer avec les renards, je te suggère Spirit of the North (attention, il est assez contemplatif…) Je peux finir par Brothers, qui te permet d’incarner deux frères à la fois et qui est vraiment beau.

    Aimé par 1 personne

    • Je te remercie pour cette belle liste de jeux indépendant 😊 pour Edith Finch il m’est hélas impossible d’y jouer sous peine d’avoir la nausée au bout de 2 minutes 😭. Et Little Nightmares ce n’est pas pour moi hélas, testé et pas accroché du tout. Mais je note tout le reste 😊.
      Merci a toi pour ton commentaire en tout cas 😘

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nana Coubo

~ Le petit monde de Nana Coubo ~

The Augmented Post

Parlons vrai. Parlons augmenté.

For What It's Worth

Y'a que les imbéciles qui changent pas d'avis

Take This Game

Et si la vie était un jeu ?

Hauntya's room

Blog de découvertes en littérature, jeu vidéo, séries...

%d blogueurs aiment cette page :